Partager

Forte participation au sommet Royaume-Uni-Afrique

22 janv. 2020 Libération

“Le Maroc s'emploiera à raffermir les liens entre l'Afrique et le Royaume-Uni après le Brexit», a indiqué, lundi à Londres, le chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani.

Dans une déclaration à la presse à l'issue de ses entretiens avec le premier ministre britannique Boris Johnson dans le cadre du Sommet afro-britannique «Uk Africa investment summit 2020» qui se tient dans la capitale britannique, il a souligné que «l'Afrique est un continent jeune, qui regorge de richesses importantes et qui jouera un rôle plus influent dans les prochaines décennies».

Il a souligné que le sommet afro-britannique revêt une grande importance car il permettra au continent d'avoir plus de visibilité sur ses liens avec le Royaume-Uni après sa sortie de l'Union européenne, notant que toutes les grandes puissances «vont rivaliser pour entretenir de bonnes relations avec l'Afrique».

Le chef du gouvernement a indiqué que le Maroc, partant de ses relations privilégiées avec les différents pays africains et au vu de sa place politique, géostratégique, culturelle et socioéconomique en Afrique, a adopté une vision claire et de long terme pour l'Afrique, relevant que «le Royaume, fort conscient que l'avenir de l'Afrique devrait être entre les mains des Africains, soutient tous les progrès qu'enregistre le continent».

Pour sa part, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, a déclaré lundi à la presse, à l’issue de ses entretiens avec son homologue britannique Dominic Raab, que le Maroc est devenu «un acteur incontournable pour le développement de l'investissement en Afrique grâce à la politique Royale menée au cours des quinze dernières années dans le continent ».

Le Royaume est aujourd'hui un «acteur dans la conception» de l'émergence africaine, mais également dans sa mise en oeuvre, a relevé le ministre, notant que le Maroc a «une vocation naturelle à jouer un rôle de trait d'union entre les pays africains et l'Europe, de par son histoire, sa position géographique mais aussi sa connaissance des partenaires européens et africains».

Pour comprendre la pertinence de la présence marocaine dans ce sommet, il faut tenir compte des considérations principales qui sont les suivantes, à savoir le partenariat bilatéral positif, la dynamique positive qu'ont connue les relations entre le Maroc et le Royaume-Uni au cours des dernières années, marquées notamment par la signature d'un accord sur le dialogue stratégique, l'accord d'association commercial et l'accord concernant l'ouverture des écoles britanniques au Maroc, outre l'échange des visites bilatérales qui reflètent l'évolution des échanges commerciaux et des flux de tourisme et d'investissement entre les deux Royaumes, a-t-il rappelé.

Organisé par le Premier ministre britannique, «Uk Africa investment summit 2020», qui se tient en présence de seize dirigeants africains, s'assigne pour objectifs d'élargir le panel des partenaires commerciaux du Royaume-Uni, après son départ de l'Union européenne à partir du 31 janvier 2020.

Il s'agit du premier sommet Royaume-Uni-Afrique de l'investissement, qui réunit des investisseurs et des chefs d'entreprise d'une vingtaine de pays africains, dont le Maroc.

Donnez votre avis

Vous devez être connecté pour publier un avis.
Connectez-vous en cliquant ici ou avec votre compte